Visiter Venise

Le saviez-vous ? La « tentation de Venise » est une expression qu’affectionnent nos politiciens pour signifier qu’ils vont changer de cap. Ça tombe bien car à Venise l’accessibilité change de route pour naviguer en toute liberté sur les flots ! Original, surtout quand on nous répète à longueur de temps : « Laisse tomber, Venise en fauteuil roulant, ce n’est pas pour toi, ce n’est même pas la peine d’y penser »

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais, moi, il suffit qu’on me tienne ce langage pour que mon cerveau se mette en ébullition et retrousse ses manches pour prouver le contraire à tous mes conseillers, avisés bienveillants.

C’est parti !! Un, deux, trois ponts… le canal déroule à mes roues ses plus beaux atours et se moque gentiment de ces plates-formes électriques installées qui ne fonctionnent jamais faute d’humidité ambiante.

 

blog-voyages-accessibles-venise (5)

Une idée certaine de la citoyenneté

Mais quittons le registre de la politique et de mes états d’âme, pour déambuler dans l’un des 10 « itinéraires sans barrières » proposés sur le site de la municipalité de Venise.

Ça c’est le must ! Armée de plans, j’apprivoise la Città m’aventurant de plus en plus en dehors des sentiers battus, au gré de mon inspiration qui est tant sollicitée. Une audace qui m’amène vers une belle découverte : la municipalité laisse en place un certain nombre de rampes installées au moment du marathon en automne. Ainsi, cet aménagement ne profite pas qu’aux coureurs puisque nombre de poussettes d’enfants y circulent chaque dimanche après-midi plusieurs mois après l’événement.

À inscrire dans les annales de l’accessibilité ! Venise, la soi-disant inaccessible devient tout d’un coup la référence en la matière ! Incroyable.

blog-voyages-accessibles-venise (6)

 

En vaporetto mais aussi en fauteuil à chenilles

L’amatrice d’art que je suis ne peux résister de partager avec vous l’expérience unique de ma visite à la Scuola Grande di San Rocco. Durant mes études en Histoire de l’art, la peinture vénitienne a occupé une place de choix, mais je suis loin de m’attendre à pouvoir admirer les peintures du Tintoret, lui qui a vécut et n’a travaillé presque qu’exclusivement à l’intérieur de la cité.

Transférée sur un fauteuil monté lui-même sur un rail chenilles, je suis hissée lentement dans les étages par un gardien aguerri, et ce dans une position inclinée légère parfaite pour que je me régale de chacune des scènes de l’Ancien et du Nouveau Testaments, de chacun des plafonds dans ses moindres détails.

Moi qui suis toujours obligée dans les expositions de toujours demander pardon, du fait de ma « petite hauteur assise », pour qu’on me laisse passer, j’ai ici la sensation que chaque personnage qui se penche ou qui fait irruption en volant dans l’espace, le fait pour moi. Rien ne m’échappe de la virtuosité maniériste du maître .

 

blog-voyages-accessibles-venise (1)

De l’eau à l’Ô, Venise est pour moi incontestablement « Accessiblement Vôtre ». Alors, prêt à larguer les amarres ?

Voyager à Venise
« Ô de Venise » est un voyage en Italie accessible à tous et conçu en collaboration avec Marie-Odile
© photo principale : Caroline Levent © photos article : Marie-Odile Vincent
  • J’y suis allé il y a bien des années, quand je marchais. Depuis, en fauteuil électrique, j’avais abandonné l’idée d’y retourner. Et bien, c’est décidé, grâce à vous : l’an prochain, nous irons y fêter nos 45 ans de mariage !

    • Caroline

      Bonjour,
      Ça c’est une excellente nouvelle. Quoi de mieux que la Sérénissime pour ses noces de vermeil ? Si vous le pouvez, envoyez-nous une photo.
      Bien à vous,