Rouler pour le Japon ?

Au palmarès des destinations tendance de l'année 2017, le Japon ne fait pourtant pas partie de l'offre voyages accessibles de Comptoir des Voyages et vous êtes de plus en plus nombreux à nous demander pourquoi. En attendant de pouvoir admirer les cerisiers en fleurs pour de vrai, voici un petit état du tourisme accessible au Japon.

Le Japon, à la pointe de l'accessibilité

Prendre l'escalator en fauteuil roulant

Dans un monde parfait, chaque station de métro serait équipée d'un ascenseur permettant aux personnes handicapées de prendre les transports en commun sans encombre.

Faute de place, ce n'est pas toujours possible et il faut trouver d'autres solution. Dans ce domaine, le Japon est à la pointe puisqu'il a équipé les escalators des stations de métro d'un ingénieux système de plates-formes permettant aux personnes en fauteuil d'utiliser ces escalators.

Le système n'est pas parfait. Il nécessite l'assistance d'un membre du personnel, la montée ou la descente est longue (5 minutes environ) et les autres usagers ne peuvent emprunter les escalators pendant ce temps. Il a toutefois le mérite d'exister et ne laisse personne indifférent.

Les outils mis en place par l'office de tourisme

Outre des transports en commun innovants et accessible, un office du tourisme accessible a été créé à l'intention des personnes âgées ou en fauteuil roulant.

L'Office de tourisme accessible du Japon

Le JATC (Japan Accessible Tourism Center) est une association qui apporte des informations sur l’accessibilité au Japon en français. Un outil précieux pour les voyageurs en situation de handicap.

Nous avons particulièrement aimé les fiches de vocabulaire japonais regroupant les principaux termes du tourisme accessible.

blog-voyages-handicap-comptoir-des-voyages
Lexique de survie © Japan Accessible Tourism Center

Le poids de la tradition

Un voyage au Japon ne se réduit pas à prendre le métro. Un passage à Kyoto par exemple ne serait pas complet sans une visite des temples et sanctuaires de l'ancienne capitale, inscrits au patrimoine de l'UNESCO, ou une nuit dans un ryokan.

Or, avant de pénétrer dans un temple ou une maison particulière, la tradition japonaise veux que l'on ôte ses chaussures. Mais qu’en est-il lorsqu’on se déplace en fauteuil roulant ou avec des cannes ? Cocasse au premier abord, cette question est pourtant on ne peut plus sérieuse. Sachez qu’il est interdit de circuler sur un tatami sans permission et que l'on peut vous demander de nettoyer les roues de votre fauteuil roulant avant de vous autoriser à entrer, opération qui peut vous prendre 1 h 30 au bas mot puisque chaque rayon est astiqué avec un soin méticuleux.

blog-voyage-accessible-japon-kyoto
À Kyoto, les cerisiers sont en fleur. © Japan Accessible Tourism Center

 

© photo principale : Japan Accessible Tourism Center