… Isabelle à Stockholm

Isabelle est Franco-suédoise et installée à Stockholm depuis de nombreuses années. En collaboration avec Marie-Odile, elle a conçu le séjour « Stockholm en roue libre ». Dans un pays où prévaut l'égalité sociale, la politique du handicap qui vise à donner aux personnes handicapées le pouvoir et les moyens de gérer leur vie quotidienne, concerne chacun et touche le domaine du voyage.

Isabelle, d'où connais-tu Marie-Odile ?

Dans le cadre d'un ambitieux programme lié à l'accessibilité en Suède, je cherchais à développer le voyage accessible en Suède, en particulier dans l'archipel de Stockholm.

Il faut savoir que l’archipel de Stockholm est désormais accessible à tous. Les bateaux-bus pour rejoindre les îles de l’archipel, exceptés les plus anciens, sont adaptés : ils sont équipés d’une passerelle large et stable et les plus récents ont même un ascenseur reliant les ponts entre eux. L’équipage quant à lui est toujours disponible pour vous prêter main forte en cas de besoin. Sur de nombreuses îles les bâtiments publics, toilettes et restaurants peuvent accueillir tout le monde et nous avons répertoriés de nombreux sentiers roulants.

En partant de cette connaissance, j'ai cherché des contacts en France avec qui concevoir un séjour à Stockholm et organiser une excursion dans les îles. Mes recherches m'ont menée vers Marie-Odile qui s'est tout de suite intéressée à mon projet.

Comment développes-tu les voyages accessibles ?

Je vérifie que tous les lieux accessibles le sont bien en pratique. Par exemple, des informations sur l'accessibilité des transports publics sont disponibles à bord des bus de Stockholm, mais en anglais uniquement. Je vais donc les traduire pour les voyageurs francophones.

Les guides avec lesquelles je travaille sont sensibilisées à la problématique de l'accessibilité. L'une d'entre elle a même conçu une visite de Stockholm 100% accessible. Je sais que je peux compter sur ces guides sans aucun problème.

 

La vieille ville de Stockholm, aux rues étroites et maisons pittoresques
La vieille ville de Stockholm, aux rues étroites et maisons pittoresques

On dit souvent de Stockholm qu'elle est la capitale de l'accessibilité…

C'est vrai. En Suède, chacun doit pouvoir participer à la vie sociale dans les mêmes conditions que les autres. À Stockholm cela se traduit par de nombreux aménagements publics pour faciliter les déplacements dans la capitale : passages pour piétons et caniveaux aménagés, trottoirs surélevés aux arrêts d'autobus, etc.  Les bâtiments administratifs, les bibliothèques, les installations sportives ont été aussi rendues accessibles à tous, pas seulement aux personnes en fauteuil roulant, mais à toute personne pouvant rencontrer un problème quelconque d'accessibilité : personne âgée marchant difficilement, poussette…

Dans le privé, on relève des initiatives allant dans le même sens et de nombreux hôtels et restaurants sont aussi accessibles. Enfin, l'accessibilité est aussi l'affaire de tous les Suédois. N'hésitez pas à demander de l'aide, on y répondra volontiers.

La Laponie suédoise peut-elle aussi être une destination pour les voyageurs handicapés ?

 

blog-suede-laponie-chien-traineau

 

Oui, si ces voyageurs ont envie d’un séjour plus nature que culture, ils peuvent voyager en Laponie suédoise. Je travaille avec un centre au nord du cercle polaire. On est hébergé dans de petits chalets, le restaurant propose des spécialités du Nord et l’auberge met à disposition de ses hôtes une piscine et un sauna.

Ici on peut pratiquer les activités nordiques : partir en motoneige, pêcher sur le lac gelé, faire une balade dans un traîneau à chiens, déjeuner autour du feu et rencontrer des Samis, éleveurs de rennes.

Les propriétaires réfléchissent dans un esprit 100% accessibilité, mais il faut savoir que la consistance de la neige change avec les conditions météo et que cela peut être plus ou moins facile de rouler…

Plus au sud et au nord de Stockholm nous vous invitons à d’autres découvertes nature… Le logement se fait dans des chalets avec vue sur le lac. Grâce à une rampe, on accède à la plage, longue d’un kilomètre. D’ici on embarque pour une balade en bateau. Un trottoir a également été prévu pour pêcher. Et à 40km de là dans une très belle forêt arctique, qui n’a jamais été exploitée, un camp de pêche accessible a été construit pour vivre une expérience très nature. On dort dans un grand chalet dortoir rustique, les WC sont secs, on mange autour du feu et partout on roule. Un trottoir de 800 m permet de se balader au cœur de la forêt. A bord de petits véhicules électriques, on peut partir observer les élans le soir tombé.

Je guette et j’espère bien sur allonger cette liste de structures et d’activités qui offrent la découverte de la Suède, de sa culture et sa nature, à tous !

© photo principale : Marie-Odile Vincent ; © autres photos de haut en bas : Tallink Silja 2007 ; Lapland Event